Mon installation PC et mes programmes

C’est toujours un peu la galère au moment de réinstaller sa machine !
Cet article est un peu ma liste personnelle de logiciels et d’options à modifier. C’est un peu long mais vous trouverez peut être des choses intéressantes par ci par là.

 

Logiciels

Pour une installation rapide des petits utilitaires, j’utilise le site ninite.com qui permet d’installer les logiciels basiques en un seul installeur :

note: Quand je dois configurer ma machine de manière vraiment pérenne j’ai tendance a installer les logiciels un par un pour vérifier les options, cependant ninite ne m’as jamais posé aucun problèmes…

J’installe:

  • Everything – Recherche ultra rapide sur Windows.

  • Audacity – Retouche audio simple et efficace.

  • Microsoft essentials – Antivirus assez propre (W10 contient déjà Windows defender).

  • MPC / VLC – Lecteurs vidéos robustes.

  • Windirstat – Permet de trouver rapidement les fichiers encombrants et visualiser l’espace disque par type de fichiers.

  • Teamviewer – Contrôle de PC à distance.

  • PDFcreator – Ajoute une imprimante virtuelle pour créer des PDF en simulant une impression classique.

  • Launchy – Lanceur d’application rapide et agréable (permet de garder un bureau clean).

  • Foobar2000 – Le meilleur lecteur audio, gestion des listes, lit tous les formats, énormément de plugins – Disponible en version portable.

  • Foxit reader – Lecteur pdf, remplace Adobe reader.

  • Filezilla – Connexion via FTP.

  • 7zip – Gestion performante des archives.

  • Firefox – Navigation internet qui respecte les libertés.

  • Java – Pour la compatibilité avec certain softs.

  • Dropbox/Google drive – Stockage synchronisé dans le cloud et en local et partage de fichier.

  • Skype – Pour discuter, appel vidéo et partage d’écran.

  • Bit torrent sync – Permet le partage de gros fichiers via dossier synchronisé.

  • Steam – Le jeux parfois ça fait du bien ;).

–fin de l’install avec ninite

 
Je poursuis l’installation de logiciels en mode manuel.

  • Blender (existe en portable) – Soft de 3D libre super puissant, mais aussi boîte à outils puisqu’il fait aussi du montage vidéo, compositeur, sculpt, texture paint…

  • Natron – Logiciel de compositing qui envoie du lourd, équivalent de Nuke en Opensource.

  • Scribus – Logiciel d’édition, rival open source d’InDesign.

  • SublimeText3 / Atom – Éditeurs de textes pour le code ultra performant (sublimeText reste plus performant à mon goût même si je passe progressivement à Atom qui à le mérite d’être open source).

  • Krita – Logiciel open source de dessin. Plus efficace que Photoshop pour le digital painting, plus lent en revanche.

  • Inkscape – Logiciel de tracé vectoriel, équivalent open source d’Illustrator.

  • AHK (autohotkey) – Macros, raccourcis et layout de fonctions. voir cet article pour plus de détails.

  • Clavier+ (existe en portable) – Macros et raccourcis claviers, plus simple que AHK.

  • Nexus font (existe en portable) – Gestionnaire de polices de caractère, permet d’éviter de blinder le système avec un tas de typographie et de les visualiser/activer/désactiver à la volée.

  • Avidemux – Encodeur open source (utilise ffmpeg) avec visualisation de la vidéo et possibilité de slicer avant réencodage ou copier le stream, il permet aussi de se déplacer de GOP en GOP (voir article sur le montage vidéo).

  • Shotcut – Montage vidéo assez puissant (open source et crossplatform).

  • open broadcaster – Capture vidéo de l’écran pour enregistrement ou streaming direct (open source et crossplatform).

  • Libre office / Open office (voir la différence entre les deux ici) – Bureautique classique, équivalent libre de la suite office de microsoft.

  • XMrecode (existe en portable) – Encodeur open source (utilise ffmpeg en arrière plan), pratique car blindé de preset pour de multiple plateformes et très souvent mis à jour.

  • Ditto (existe en portable) – Gestionnaire de presse papier qui permet du multi copier-coller avec historique et miniature des images copiés, et même l’envoie du presse papier sur le réseau ! Indispensable.

  • DJV Imaging (existe en portable) – Visualiseur de séquence d’images polyvalent (lis les séquences d’EXR).

  • JPEG Autorotate et Shrink O’Matic – Utilitaire pratiques pour redresser et redimensionner des images par lots.

  • Gizmo central / Daemon-toolsLite – Utilitaire pour monter des images disques (ISO).

  • Playmemories-home – Logiciel de sony pour scanner et visualiser ses dossier de photos, les options de classements sont bien pensées et il peut afficher énormément de miniature simultanément.

  • ShareX – Utilitaire open source de screenshots et screencasts d’écran bourré plein d’options notamment l’upload sur des services de partage rapide (nombreux choix).

  • F.lux – Change la couleur de l’écran (jaunie) selon l’horaire pour éviter le dérèglement du sommeil dû aux rayonnements bleu de l’écran.

 

Logiciels portables

Je place ensuite dans un dossier « logiciel » à la racine d’un de mes lecteurs toutes mes applis portable (c-à-d les logiciels standalone qui n’ont pas besoin d’être installé et que je garde toujours dans un coin et sur une clé usb (en général de petits utilitaires).

Notes : Dans les préférences de launchy (le lanceur d’application) je lui indique de scanner les exécutables dans le dossier « logiciels » pour appeler les applis comme si elles étaient installées.

  • win numpad position – Permet de snapper les fenêtres sur l’écran avec le raccourci win + pavé numérique à la manière d’ubuntu (très pratique pour organiser rapidement ses fenêtres, complète le win + flèche de base de Windows).

  • renamer master – Permet de renommer facilement tout les fichiers d’un dossier de fichier via des règles personnalisable.

  • Alchemy – Dessin très basique avec des effets dédié au sketch et à la recherche de formes.

  • awesome bump – (Open source) permet de créer une normal map à partir d’une image simple (très pratique pour le texturing 3D).

  • metanull – Permet de supprimer les donnée exif d’ images ou de photos.

  • Capture2Text – OCR (reconnaissance optique de caractère) sélectif sur l’écran.

  • SFXR – Générateur de son 8bit.

 

Logiciels en ligne de commande

Viennent ensuite les logiciels qui n’ont pas de GUI (interface graphique) tout ce fait via CLI (ligne de commande)

  • Python 3.x – Dernière version (pas via ninite qui reste sur le 2.7 à l’heure ou j’écris ces lignes) – permet d’exécuter des scripts directement sur la machine.

  • Image magick ( et/ou g’mic, mais j’utilise plutôt g’mic en tant que plugin de Krita) – traitement d’image CLI, très pratique pour des changement rapide sur des séries d’images (Redimensionnement, Crop, etc).

  • ffmpeg – couteaux suisse de l’encodage vidéo.

  • Pandoc – Convertisseur de documents textes, peut aller de n’importe quel format à un autre.

  • wget – Téléchargement de fichiers par lots.

 

Navigateur Internet

Configuration de Firefox (valable pour Chrome)
Si les modules ne se synchronisent pas tout seul j’active les suivant :

  • Addblock plus ou µblock – Supprimer les publicités

  • Lastpass – Gestionnaire de mot de passe sécurisé et super simple

  • Pocket / Framabag – Permet de « bookmarker » des pages web pour les lires plus tard en offline sur d’autre support (Framabag est un outils libre contrairement a Pocket qui appartient à google, j’avoue que j’utilise honteusement Pocket car il se synchronise avec la liseuse Kobo)

  • Pinterest – Permet de capturer des images et des articles sous une forme de bookmarking, pratique pour créer des moodboards d’images.

 

Options de Windows

Pour modifier facilement les options de Windows, je pose le ‘godmode’ sur le bureau. Il suffit de créer un dossier vierge et le renommer en GodMode.{ED7BA470-8E54-465E-825C-99712043E01C}

Cela permet d’avoir un accès rapide aux paramètre système (voir ici pour plus d’infos). Par exemple il suffit de faire une recherche dans cette fenêtre avec des mots clés pour accéder directement aux options de Windows sans chercher de manière interminable.

Je procède à quelques modification essentielles (accès via recherche rapide dans le godmode):

Dans options des dossiers > affichage:

Décoche : « masquer l’extension des fichiers dont le type est connu » parce qu’il est essentiel que je vois les types des fichiers pour éventuellement les changer.

Ajout de variables aux PATH. (chercher “path” ou “variable” ou “environnement” dans godmode)

Les variables d’environnement permettent à l’ordinateur de garder le en mémoire les contenu de certains dossier. Ce qui permet par la suite d’appeler directement un exécutable ou un fichier via la ligne de commande sans avoir à taper le chemin.

(À noter que sur Windows 7 et antérieur la fenêtre pour changer ces variables tient sur une ligne et ne peut être redimensionné. On considère donc traditionnellement que c’est la fenêtre la plus pourrie et diaboliquement frustrante de tous les systèmes connus.)

J’ajoute les chemin suivant (je cite ici les chemin absolu à titre indicatif, il pourront être différent sur votre machine) :

L’exécutable de Blender (pour lancer des rendus 3D sans l’ouvrir)

  • C:\Program Files\Blender Foundation\Blender

Un dossier à la racine du disque C:\ dans lequel je stocke mes scripts

  • C:\scripts

Un dossier à la racine du disque C:\ dans lequel je stocke des exécutables en ligne de commande (ffmpeg, wget, etc)

  • C:\utils

/!\ Attention conflit entre Image magick et ffmpeg : les entrées du PATH sont lues dans l’ordre par le système. Donc si vous avez installé Image magick penser à le déplacer à la fin du PATH (le petit malin se place en premier) car il contient un binaire ffmpeg qui sera appelé par le système avant celui que vous avez spécifié si vous le laisser avant.

Pour finir j’ajoute deux autres dossier à la racine pour stocker mes icônes et sons personnalisés (ça c’est plus pour le fun)

 

Optimisation de l’aspect de Windows

Saviez vous que votre machine pouvait gagner en vitesse sans avoir besoins d’upgrade matériel ? Tout les petit effets et animation, ombre portée, transition douce et autres consomme des ressources processeurs. Les désactiver permet par conséquent d’avoir un OS plus réactif.

On peut ainsi retrouver l’apparence spartiate de Windows 95 avec un bon gain de perf’ en contrepartie.

Selon la machine (perso/bureaux) et les besoins de performance, je désactive donc certaines fonctionnalités superflues (godmode: “performance d’affichage”):

Par défaut quasiment tout est coché (vous remarquerez que si vous cliquez « ajuster pour les meilleures performances » tout se décoche…

J’aurais plus vite fait de lister ce que je laisse coché:

  • Afficher les miniatures au lieu d’icônes

  • Afficher le contenu des fenêtres pendant leur déplacement

  • Lisser les polices à l’écran

 

Méthode d’entrée et langue

Je change la disposition du clavier pour du qwerty, mais pas n’importe lequel, je télécharge une disposition spéciale appelée qwerty-fr qui permet d’avoir accès aux accents sans touches mortes (voir ici ce qu’est une dead key). En fait c’est ce que je fait en premier mais je ne voulais pas vous faire peur en commençant par ça ;).

Dans langue et région je désactive aussi la possibilité de basculer entre les différentes langues de manière intempestive en supprimant le raccourci (alt + maj par défaut)

 

Conclusion

Et voila j’ai une machine prête et configurée à ma convenance. J’aurai pu rentrer encore plus dans les détails mais ça n’aurait fait que renforcer le côté TLDR de ce dossier. En tout cas j’espère que ça vous aura permis de découvrir quelques logiciels et astuces pour votre propre installation.

See ya !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *