La touche en trop, dossier sur le cas capslock…

Je ne sais pas si vous êtes de ceux qui maudissent la touche capslock 1 après avoir appuyé dessus par inadvertance, rhaaa maudite touche inutile ! mais si c’est le cas réjouissez-vous, j’ai la solution pour vous !
J’ai nommé AHK 2 (aka autohotkey).

AHK est un logiciel qui tourne en fond de tâche sur votre machine et vous permet de modifier les entrées de votre clavier. il vous permet aussi de créer des raccourcis ou macros 3 de toutes sortes. (tuto de démarrage ici, explication du fonctionnement basique à la fin de l’article.)
Note : ce logiciel est pour Windows uniquement. Si vous êtes utilisateur Mac, cherchez du côté de l’Apple script, si vous êtes Linux… vous saurez sûrement vous débrouiller ;).

Là où ça nous intéresse, c’est qu’il est en mesure de désactiver la touche capslock complètement. La solution est toutefois un peu radicale (même si certains sauteront sur l’occasion) et d’aucuns préféreront garder la possibilité de l’activer ou désactiver via une combinaison de touches, voire une double frappe rapide dessus.

 

activation par double frappe

C’est cette dernière méthode que nous propose par exemple le script « handicaps lock » (pour les handicapés du caps lock qui l’activent sans arrêt à leur insu) créé par un utilisateur de AHK qui partage son astuce sur LifeHacker. Je recopie ici son bout de script :

; double tap capslock in less than 500 miliseconds to trigger the key
CapsLock ::
if A_PriorHotkey = CapsLock
{
if A_TimeSincePriorHotkey < 500
{
SetCapsLockState, on
return
}
}
SetCapsLockState, on
keywait, CapsLock
SetCapsLockState, OFF
return

 

désactivation simple

Vous pouvez également faire en sorte que la touche seule ne fasse rien du tout, en plaçant simplement:

 Capslock::return

et conserver la possibilité de l’activer/désactiver via une combinaison de touches en ajoutant l’une des lignes suivante selon vos préférences (commentaires explicites) :

!Capslock::Capslock ; win + capslock

+Capslock::Capslock ; Shift + capslock

^Capslock::Capslock; Ctrl + capslock

LShift & RShift::Capslock ; shift gauche + shift droit

 

duplication d’un autre modificateur

Plutôt que de désactiver la touche, la plupart des gens qui optimisent un peu préfère la remplacer par un autre modifier 4 et la transformer par exemple en ctrl. Cette modification est assez commune et appréciée car ctrl devient plus accessible au petit doigt sans lâcher la rangée de repos.

Capslock::Ctrl

Juste pour info, il est tout à fait possible d’envisager en faire un 3ème shift bien que l’intérêt soit très relatif.

Capslock::Shift

Une modification vraiment intéressante et bien pensée est celle qui est intégrée nativement dans le layout 5 colemak. Cela consiste à le remplacer par une seconde touche backspace*.
Les effacements ne nécessitent plus de quitter les rangées de repos, le backspace de base étant vraiment difficile d’accès alors qu’il est pourtant très utilisé.

CapsLock::BS

J’avoue avoir personnellement songé à adopter cette solution qui me semble très élégante.

 

annulation totale

Si vous avez lu jusqu’ici (bravo !) et que vous êtes toujours convaincu que capslock doit être simplement désactivée à jamais, utilisez simplement cette ligne (attention, tant que le script est lancé il sera impossible d’activer Capslock):

SetCapsLockState, AlwaysOff

D’ailleurs, personnellement je force numlock actif avec:

SetNumlockState, AlwaysOn

Au passage, si vous cherchez une méthode pour supprimer définitivement la touche sans passer par AHK suivez ce lien.

 

la voie de l’optimisation

Avec toute les méthodes précédemment citée on se débarrasse de capslock et on s’en porte mieux, c’est sur… Mais selon moi il serait dommage de s’arrêter la.Au lieu d’être simplement désactivée ou dupliquer une autre touche cette touche maléfique peut être transformée en nouveau modifier* de fonction. Ce qui laisse entrevoir des possibilités renversantes !
Ce sera donc le sujet du prochain post.

 

Mini-Tuto : Comment lancer un script AHK

Commencez par télécharger Auto hot key sur le site.
Ensuite créez un fichier texte n’importe où et renommez l’extension en « .ahk » (ou si vous avez ajouté le menu contextuel faites simplement clic droit > nouveau fichier > AHK script)
Ensuite, ajoutez les lignes suivantes (si elles n’y sont pas déjà) :

#NoEnv  ; Recommended for performance and compatibility with future AutoHotkey releases.
#Warn  ; Enable warnings to assist with detecting common errors.
SendMode Input  ; Recommended for new scripts due to its superior speed and reliability.
SetWorkingDir %A_ScriptDir%  ; Ensures a consistent starting directory.

Elles sont là pour la compatibilité avec des versions futures (et des raisons obscures que je ne peux expliquer).

Vous allez pouvoir placer vos lignes de script dans le texte. Sachez tout d’abord que tout ce qui suit un « ; » est un commentaire et ne sera pas exécuté.
Pour le lancer, double cliquer simplement sur le script, un icône apparaîtra dans le tray de windows (le tray correspond à la zone de notification de Windows, située à droite sur la barre des tâches).
Pour prendre en compte des modifications effectuées après le lancement du script il vous faut sauvegarder votre fichier et faire clic droit > reload sur l’icône du tray.

 
Glossaire:
Backspace: touche « retour arrière » labellisée « delete » sur Mac
Shift : touche MAJ
Win : touche modifier Windows, située entre « ctrl » et « alt »


  1. Caps lock : touche inutile, connue aussi sous l’appellation verr MAJ 
  2. AHK : autohotkey – le logiciel Windows de gestion d’événement clavier/souris 
  3. Macro : raccourci programmé qui déclenche une série de touches clavier ou souris 
  4. Modifier : (prononcez à l’anglaise) anglais de « modificateur » ; touche qui modifie le comportement d’autres touches (ctrl shift alt sont des modifiers) 
  5. Layout : anglais de « disposition de clavier » (dans ce contexte) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *